9 février : Préparez-vous au tremblement de terre !

Je sais, vous allez dire que je rêve. Ou que je prends mes rêves pour la réalité. Il n’empêche, c’est risqué mais je me lance à l’eau, j’ose : Conseil fédéral, Europe, médias, préparez-vous, il va y avoir un tremblement de terre politique le dimanche 9 février. Et voici mes arguments.

Tout d’abord, je n’entends pas beaucoup de voix autour de moi pour contrer l’initiative sur l’immigration. Je vous prie de croire même, aucune. Et dans mes précédents billets, une ou deux personnes sont venues contrer mes arguments, et je les en remercie. Mais tout le reste n’est qu’enthousiasme fort, envie, désir qu’elle passe. J’en ai été le premier surpris.

Puis, j’ai ressenti une certaine panique à bord au Conseil fédéral. Imaginez, un geste en faveur des locataires! Qu’un nouveau locataire connaisse le prix du loyer de l’ancien. Alors ça, on n’osait même pas l’imaginer dans nos rêves les plus fous. Et également, l’annonce des conditions d’octroi plus stricts des assurances sociales pour ceux qui viennent d’arriver. À peine croyable! Si cela ne s’appelle pas panique à bord, alors je ne sais plus…J’ai la conviction qu’il reçoit des sondages plus pointus -ce que tout bon gouvernement se devrait de faire- et qu’ils l’ont décidé à réagir pour éviter la déroute.

Ensuite, la presse qui parle enfin de la situation catastrophique du Tessin. Ils ont dû soulever des montagnes, nos amis tessinois, pour se faire entendre. Les Alpes, les vraies. Des salaires à 2’500,- désormais, quelle honte! Moi qui ai cherché des postes là-bas aussi, je comprends pourquoi je n’ai jamais obtenu de réponse, ni même dans les postes où trois langues dont le français maternel étaient impératives. Bravo pour votre combat en tout cas. Et le courage de la gauche tessinoise qui se met enfin du côté des gens qu’elle dit défendre. Bravo, bravo a voi tutti.

Puis, ce n’est pas fini, il faut rajouter les foutaises dites par le patronat. Je n’aime pas ce mot mais je le répète, foutaises. J’ai trop entendu de gens qui sont sur le carreau à cause de cette situation, je la vis trop moi-même pour me rendre compte. Les flots de travailleurs arrivent de partout et nous, nous restons sur le bas-côté de la route. Et, en plus, on a eu la merveilleuse idée de diminuer les prestations chômage pour nous. Statistiques trompeuses, statistiques tronquées. Colère.

Enfin, l’on devrait prendre en compte encore deux ou trois facteurs. Le premier est que les gens n’aiment pas avouer leur vote sur des questions sensibles. On l’a bien assez vu avec les minarets. Puis aussi, je pense que le Conseil fédéral s’en mord les doigts, mais il n’a sans doute pas réalisé que joindre à ce vote celui sur l’avortement allait amplifier les votes de droite. Ceux qui manqueront.

Pour moi, l’initiative sera donc acceptée. Je le pense, l’espère, mais surtout l’hume. Je peux me tromper bien sûr, mais je crois sentir la puissance de la lame de fond, celle de notre démocratie directe. Certains feraient bien de s’y préparer. Cependant, si ce ne devait malgré tout pas être le cas, elle s’approchera des 50%, voire obtiendra l’une des majorités, mais pas forcément la deuxième.

Avec l’armada politique, médiatique et économique qui a été engagée contre elle, ce sera de toute façon un tremblement de terre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s